La procrastination : pourquoi et comment arrêter (Part 1)

Tout d’abord, la procrastination, c’est quoi ? Ce terme semble revenir à la mode ces derniers temps. Il désigne le fait de continuellement tout repousser au lendemain jusqu’à atteindre le dernier moment sans raison valable. Un exemple ? Faire sa déclaration d’impôts à la dernière minute alors que vous aviez le temps avant. Si procrastiner à petite dose ne fait pas de mal, quand cela devient une véritable habitude, ce comportement peut avoir des conséquences sur votre vie professionnelle et personnelle.

Les raisons qui explique cette fâcheuse manie sont nombreuses : besoin de repos, paresse, fatigue… En identifiant ces raisons, vous allez pouvoir arrêter de faire trainer des choses qui pourraient rapidement être réglées.

Le stress

Si vous traversez une période de stress intense, vous pouvez avoir tendance à retarder ce que vous avez à faire. Si vous vous dites que cela va vous permettre de relativiser quelque peu, en réalité, c’est une très mauvaise idée. Quoi de plus stressant que d’avoir dans un coin de la tête quelque chose d’important à faire plus tard. Le meilleur moyen d’évacuer ce stress, c’est donc d’affronter la réalité.

Le surmenage

Parfois, ce qui vous empêche d’être proactif, c’est que vous avez une multitude de tâches à faire, et le tout vous semble insurmontable. Bien que vous devriez être sur tous les fronts, la tentation est grande de tout abandonner et de laisser couler jusqu’au lendemain. Et pourtant, il y a mieux à faire : prioriser ce qu’il est urgent de faire afin de simplifier votre emploi du temps.

Découvrez davantage de conseils pour reprendre votre vie en main facilement dans notre prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *