Pourquoi passer le TOEIC ?

Le TOEIC (Test of English for International Communication) valide un niveau d’anglais qualifié de « business ». Il constitue un atout certain, voire même une nécessité, pour accéder à une formation supérieure. Voici trois bonnes raisons de passer le TOEIC.

Accélérateur de CV :

Plus de 15 000 entreprises, disséminées à travers le monde, exigent le TOEIC, version « Listening et Reading ». Chaque année, plus de 7 millions de candidats le passent. Le TOEIC constitue donc un atout indéniable dans un CV pour l’obtention de nombreux postes.
D’autre part, le TOEIC permet une évaluation précise et objective du niveau d’anglais professionnel du candidat. Grâce à lui, on peut comparer efficacement plusieurs candidats. Obtenir un score excellent au test permet de prendre une longueur d’avance sur les autres candidats au cours d’un processus de recrutement.
En règle générale, les recruteurs considèrent qu’un candidat qui obtient 850 points (sur 990) au TOEIC est apte à assumer un poste au niveau international.

TOEIC pour la poursuite des études :

Depuis plusieurs années, on constate que les jeunes Français sont de plus en plus mobiles, professionnellement et pour la poursuite de leurs études. Actuellement, 1,7 million d’expatriés Français est comptabilisé sur les divers continents. Le premier pays à accueillir des étudiants étrangers est les Etats-Unis, suivi de la Grande-Bretagne et de l’Australie.
Bien qu’il évalue un niveau d’anglais « business », le TOEIC concerne aussi de nombreux étudiants puisque, dans une grande majorité d’écoles supérieures, obtenir 750 points au TOEIC permet de valider en partie le cursus ou donne l’opportunité de se rendre dans un pays anglo-saxon. Ceci est particulièrement valable pour les écoles d’ingénieurs françaises. Depuis une décennie, la Commission des titres d’ingénieur (CTI) donne l’obligation aux élèves de ses établissements de passer le TOEIC au cours de leur formation.

Le TOEIC : passerelle pour un MBA ou un mastère :

Une immense majorité des candidats qui souhaitent se former en anglais, telles les MBA, se doivent de confirmer leur niveau d’anglais. A savoir : un score supérieur à 850 points permet d’intégrer un MBA.
Toutefois, ce seuil varie suivant les établissements et les formations. Les 5 écoles de commerce françaises les plus prisées au niveau international, à savoir ESSEC, HEC, EDHEC, ESCP Europe et EM Lyon, estiment qu’un score au TOEIC inférieur à 850 points est insuffisant. Par contre, à partir de 920 points, le résultat est estimé avantageux pour le candidat.
Indépendamment du niveau nécessaire au MBA ou au mastère que le candidat souhaite intégrer, celui-ci doit se fixer un objectif ambitieux puisque plus son score sera élevé et plus il se distinguera des autres candidats.

Global-Exam, plate-forme consacrée aux entraînements du TOEIC en ligne, permet une progression rapide et l’obtention d’un score satisfaisant au TOEIC. Son inscription est gratuite et permet l’accès à certains exercices et à un entraînement entièrement « exam-focused » est possible. Elle comporte 120 heures d’entraînement, 30 examens blancs et plus de 3000 questions en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *